Soins psychiatriques sans consentement : le mode d'emploi de la HAS pour rédiger certificats et avis médicaux
Brève

Soins psychiatriques sans consentement : le mode d'emploi de la HAS pour rédiger certificats et avis médicaux

Coline Garré
| 16.04.2018

La Haute autorité de santé (HAS) publie sur son site internet une fiche mémo d'aide à la rédaction des certificats et avis médicaux dans le cadre des soins psychiatriques sans consentement d'un adulte. Selon la loi du 5 juillet 2011, révisée partiellement en 2013, un certificat doit être établi dans les 24 heures suivant l'admission en soins psychiatriques, puis dans les 72 heures, au terme de la période d'observation, par un psychiatre inscrit au tableau de l'Ordre et en situation régulière d'exercice. 

Pour rappel, l'admission d'une personne en soins psychiatriques sans consentement se fait soit sur décision du directeur de l'établissement de santé (SDDE), consécutivement à la demande d'un tiers ou en cas de péril imminent, soit sur décision du représentant de l'État (SDRE), soit sur décision de justice (SDJ). 

Directeurs d'établissement et préfets s'appuient sur ces certificats pour prendre leur décision ; ces documents médico-légaux sont aussi soumis au juge des libertés et de la détention (JLD). 

Le mémo de la HAS rappelle au médecin la finalité des certificats qui doivent être suffisamment circonstanciés pour fonder la légalité des décisions administratives ou judiciaires, la forme qu'ils doivent prendre et précise ce qui doit s'y trouver sur le fond (symptomatologie, indiquer si le tableau clinique relève de soins psychiatriques, décrire la capacité de la personne à consentir aux soins, conclure en indiquant si les soins sans nécessaires, pourquoi, et sous quelles modalités). Enfin, il rappelle les dispositions spécifiques selon les procédures (SPI, SDTU, SDRE). 

Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add
ivg

« Grève des IVG » : des militantes réclament des sanctions

La condamnation par le Conseil national de l’Ordre des médecins (CNOM) de la menace de « grève des IVG » proférée par le Syngof, le premier syndicat des gynécologues et obstétriciens, n’est pas jugée suffisante par certaines... 6

Tiers payant intégral, moratoire sur les fermetures de lits et coercition : les communistes élaborent leur propre loi de santé

communistes

Quatre-vingt-six mesures dont 37 de première urgence. C'est ce que contient la proposition de loi de santé alternative que députés et... 5

La diversification alimentaire protège contre les maladies inflammatoires

Diversification alimentaire

Les recommandations sur la diversification alimentaire vont-elles encore bouger ? C'est ce que laisse penser une étude française publiée... Commenter

Le report d'un an de la fin des ECN désole les carabins de l'ANEMF qui réclament des gages

ECNI

Mauvaise passe parlementaire pour les carabins !  Après avoir lancé une pétition – qui frôle les 20 000 signataires – en riposte aux... 2

Interview

Agnès Buzyn : « Personne ne remet en cause les fondamentaux de la loi santé »

buzyn intw

C'est le grand rendez-vous du quinquennat pour Agnès Buzyn, dont la loi de santé est discutée à partir d'aujourd'hui dans l'Hémicyle. Dans... 8

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter