Six ans de prison pour avoir sciemment transmis le VIH à sa compagne
Brève

Six ans de prison pour avoir sciemment transmis le VIH à sa compagne

19.10.2017

Un homme de 54 ans qui se savait porteur du VIH a été condamné mercredi 18 octobre à six ans de prison ferme par la cour d'assises de Seine-Saint-Denis pour avoir contaminé sa conjointe, également mère de ses deux enfants.

L'homme était accusé d'avoir « volontairement administré des substances nuisibles ayant entraîné une infirmité permanente » de sa compagne, aujourd'hui âgée de 37 ans. Tous les deux d'origine congolaise vivaient en concubinage et étaient même mariés religieusement, entre 2005 et 2010, à Saint-Ouen.

Des faits passibles de 15 ans de réclusion, pour lesquels l'avocate générale avait requis six ans de prison, soit la peine finalement infligée par la cour. 

La victime avait découvert sa séropositivité en 2009, après la naissance des deux garçons du couple, non séropositifs. Son conjoint lui avait alors révélé qu'il était lui aussi porteur du virus mais il avait fallu qu'elle fouille dans ses affaires pour apprendre qu'il avait été diagnostiqué dès 1996. 

« J'avais peur de la perdre », a expliqué l'accusé pour justifier pourquoi il avait menti prenant ses médicaments en cachette. « Il ne s'agit pas que de l'affaire d'un couple » mais d'une « bombe d'irresponsabilité humaine qui met en danger les femmes qu'il rencontre », a fustigé l'avocate générale, évoquant de « multiples relations sexuelles non protégées ». Le procès a révélé que l'accusé avait eu un fils avec une femme rencontrée à la même période et qu'il ne s'était jamais préoccupé de leur santé. « Combien y a-t-il eu de victimes ? Combien y en aura-t-il encore avant qu'il comprenne la portée de ses actes ? », s'est interrogée la représentante du parquet général. 

Plusieurs affaires de contamination par le VIH ont été jugées, en France. En décembre 2016, un homme a été condamné à 12 ans de réclusion criminelle par la cour d'assises du Gard pour avoir transmis le VIH à sa compagne, lorsque celle-ci avait 16 ans.

Dr L. A.
Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add

Lyme : l'étude du Pr Caumes publiée dans « Clinical infectious Diseases » confirme un surdiagnostic et un surtraitement

lyme

Les résultats avaient été révélés en juin dernier lors des 19e Journées nationales de l’infectiologie (Nantes) : chez des patients... Commenter

PLFSS 2019 : médecins, hôpitaux, médicament, ce qu'il faut retenir

plfss

Agnès Buzyn et Gérald Darmanin ont présenté ce mardi le second budget de la Sécurité sociale (PLFSS) du quinquennat. L'Assemblée nationale... Commenter

AMP, recherche sur l'embryon et cellules-souches, génétique, le comité d'éthique propose de changer la loi

ccne

Le comité consultatif national d'éthique (CCNE) a rendu ce 25 septembre sa contribution à la révision de la loi de bioéthique. L'avis 129... 6

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter