Signature du premier traité international de lutte contre le trafic d’organes, sans la France
Brève

Signature du premier traité international de lutte contre le trafic d’organes, sans la France

27.03.2015

Afin de lutter contre le trafic d’organes, une économie parallèle estimée à 1,3 milliard d’euros par an, 14 pays européens ont signé le 25 mars, lors d’une conférence internationale de haut niveau contre le trafic d’organes humain, la Convention du Conseil de l’Europe.

Premier traité international de prévention et de lutte contre le trafic d’organes humains, la convention vise à faciliter la coopération des acteurs afin de poursuivre les responsables du trafic. Elle a également pour but de prévenir le trafic d’organes, en exigeant, la transparence des systèmes nationaux de transplantations d’organes de certains États.

10 000 transplantations illégales par an

L’OMS estime que près de 10 000 transplantations illégales sont réalisées chaque année. « Le prélèvement illégal et le trafic d’organes humains constituent une grave violation des droits de l’homme, a déclaré Thorbjorn Jagland le Secrétaire Général du Conseil de l’Europe. Les donateurs sont souvent des personnes très vulnérables, exploitées par le crime organisé, qui profite de la pénurie d’organes disponibles pour la transplantation. La coopération internationale est déterminante pour lutter contre ce crime. J’appelle tous les pays d’Europe et au-delà à signer et ratifier cette convention au plus vite ».

La convention a été signée par l’Albanie, l’Autriche, la Belgique, l’Espagne, la Grèce, l’Italie, le Luxembourg, la Moldavie, Norvège, la Pologne, le Portugal, la République tchèque, le Royaume-Uni et la Turquie. Elle entrera en vigueur lorsque cinq pays l’auront ratifiée. La France ne fait pour l’instant pas partie des pays signataires.

S. M.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 1 Commentaire
 
Henry F Médecin ou Interne 28.03.2015 à 07h44

« Connaît-on la raison de l'absence d'un représentant de la France ? »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Manque de temps, frustration, relations avec les patients : ces facteurs de stress qui mènent les généralistes au burn-out

La sensation de « travail empêché » chez les médecins joue fortement sur l'épuisement émotionnel et la dépersonnalisation, deux causes de... 5

Rénovation du dépistage néonatal : vers la création d'un centre national de coordination

dépistage néonatal

Le ministère de la Santé lance un appel à candidatures national pour désigner le centre hospitalier universitaire qui accueillera le futur... 1

AP-HP : contre un « plan social imposé », les personnels bravent la pluie et Martin Hirsch

aphp

Une trentaine de personnels de l'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP) se sont rassemblés ce lundi devant le siège parisien du... 2

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter