L'alcool responsable d'un décès sur vingt dans le monde, s'alarme l'OMS

L'alcool responsable d'un décès sur vingt dans le monde, s'alarme l'OMS

Dr Irène Drogou
| 21.09.2018

Plus de 3 millions de décès sont attribués à l'alcool en 2016, ce qui représente 1 décès sur 20 dans le monde, révèle l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Selon ce nouveau rapport sur l'alcool et la santé dans le monde, les troubles liés à l'alcool sont plus fréquents dans les pays riches, la plus forte prévalence chez les hommes et les femmes est retrouvée en Europe (respectivement 14,8 % et 3,5 %) et sur le continent américain (11,5 % et 5,1 %). Trois quarts des décès surviennent chez des hommes.

Plus d'un quart des décès par accident

Au total, les ravages de l'alcool comptent pour plus de 5 % de la charge mondiale des maladies. « Trop de gens, leurs familles et leur entourage souffrent des conséquences d'un usage dangereux de l'alcool à travers la violence, les accidents, les problèmes de santé mentale et les maladies comme le cancer et les accidents vasculaires cérébraux », a commenté Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l'OMS.

Sur l'ensemble des décès attribués à l'alcool, 28 % étaient dus à des accidents (de la route, contre soi ou les autres), 21 % à une atteinte digestive, 19 % aux maladies cardiovasculaires et le reste à des maladies infectieuses, aux cancers, aux troubles psychiatriques et autres.

L'Europe plus grosse consommatrice

Près de 2,3 milliards sont des buveurs réguliers et plus de la moitié de la population de trois régions (Amérique, Europe et Ouest Pacifique) boit de l'alcool. L'Europe a la plus grosse consommation par personne au monde, même si celle-ci a diminué de plus de 10 % depuis 2010. Selon les projections de l'OMS, il faut s'attendre à ce que la consommation mondiale parte à la hausse dans les 10 prochaines années, notamment dans le Sud-Est asiatique, l'Ouest Pacifique et l'Amérique.

Un quart des jeunes de la planète

Les jeunes ne sont pas épargnés, avec plus d'un quart des 15-19 ans à travers le monde étant des buveurs réguliers. Les taux les plus élevés dans la jeunesse sont constatés en Europe (44 %). Selon des enquêtes scolaires, la consommation d'alcool commence avant l'âge de 15 ans dans de nombreux pays avec de très petites différences entre les garçons et les filles.

Dans le monde, près de 45 % de l'alcool est consommé sous forme de spiritueux, la bière arrivant en seconde position (34 %) et le vin en troisième (12 %). En Europe, la consommation de spiritueux a baissé de 3 % au profit de celle de vin, qui a augmenté.

Un appel à une prévention créative

Presque tous les pays taxent l'alcool mais des politiques de santé publique dédiées sont plus à même d'être déployées dans les pays riches. Cela ne satisfait pas le directeur général de l'OMS : « Nous aimerons que les États membres mettent en place de solutions créatives qui sauveront des vies, sur les taxes et la publicité. Nous devons faire davantage pour couper la demande et atteindre la cible d'une diminution relative de 10 % de la consommation d'alcool dans le monde entre 2010 et 2025. » En France, de nouvelles mesures alcool sont très attendues par les acteurs de santé publique dans le cadre du prochain plan addictions.

Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add
evenement
Focus

Faute de temps, les soignants négligent leur hygiène de vie Abonné

C'est une des plus vastes enquêtes jamais réalisées sur la santé des acteurs du soin. Les chiffres évoquent des médecins plus souvent malades que la population et plus insatisfaits de leur travail. Un constat alarmant. 6

18 polémiques santé en 2018 : votre avis nous intéresse !

18 polémiques santé en 2018 : votre avis nous intéresse !-0

L’année qui s’achève a été riche en polémiques de toutes sortes touchant le système de soins. « Le Quotidien du Médecin » a retenu les 18... 2

Urgences : l'IGAS veut remplacer le 15, le 17 et le 18 par un 112 unique

112

Verra-t-on disparaître le 15, le 17 et le 18 au profit d'un numéro unique d'urgences ? C'est ce qui semble ressortir du rapport... 7

Un pédiatre écope d'un avertissement ordinal pour non-déclaration de ses liens d'intérêts

C'est une sanction disciplinaire lourde de symbole. Pour la première fois, un médecin interrogé dans les médias grand public se voit... 7

Brevet du sofosbuvir : les ONG européennes ne désarment pas

hep c

Six ONG ont fait appel mercredi de la décision de l’Office européen des brevets (OEB), prise en septembre, de maintenir le brevet sur le... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter