« 4000 euthanasies clandestines » dans les hôpitaux ? L’Ordre recadre une députée de la France insoumise

« 4000 euthanasies clandestines » dans les hôpitaux ? L’Ordre recadre une députée de la France insoumise

Stéphane Long
| 26.01.2018
  • Caroline Fiat

« Les personnes en fin de vie sont parfois euthanasiées, contre leur gré, en catimini, dans nos hôpitaux. Il est donc grand temps d’encadrer les quelque 4 000 euthanasies clandestines ». Ce tweet de Caroline Fiat a provoqué un véritable tollé sur le réseau, notamment auprès des médecins. La député de Meurthe-et-Moselle (France insoumise), par ailleurs aide-soignante, s’exprimait dans le cadre d’une proposition de loi « pour une fin de vie digne », présentée en...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commenter 18 Commentaires
 
olish98 Médecin ou Interne 28.01.2018 à 22h56

La vérité est plus sordide. Fautes d'une organisation permettant des soins continus de type curato-palliatif, les malades mais aussi les soignants finissent par confondre poursuite normale des Lire la suite

Répondre
 
Philippe C Kinésithérapeute 28.01.2018 à 10h25

Mme Fiat s'exprime maladroitement, mais elle ne fait que répéter ce que l'aDMD lui a dit, semble-t-il. Quoi qu'il en soit, et quelle que soit la manière dont le problème est soulevé, ce qu est en Lire la suite

Répondre
 
Patrick M Médecin ou Interne 27.01.2018 à 13h50

C'est le CHIFFRE qui est faux ou bien la PRATIQUE dont on parle ???

Répondre
 
HELENE C Médecin ou Interne 26.01.2018 à 14h11

CETTE PERSONNE VEUT LEGALISER L EUTHANASIE ET EST PRETE A TOUT POUR Y ARRIVER.. LA LOI LEONETTI ENCADRE DEJA TRES HUMAINEMENT LA FIN DE VIE .

Répondre
 
paris 75 Médecin ou Interne 26.01.2018 à 14h03

Ceci étant, envoyer un patient en soins palliatifs après une fracture de bassin, sans être en phase terminale, cela est arrivé dans la famille d'un de mes patients. Avec du fentanyl à doses filées, Lire la suite

Répondre
 
Benjamin C Médecin ou Interne 26.01.2018 à 23h11

"doses filées" ? Soulager les douleurs d'une fracture du bassin par une faible dose de FENTANYL n'entraîne pas la mort en 10 jours, sauf très mauvais état de santé par ailleurs, si ?

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Le vin, un alcool comme les autres ? L'Élysée désavoue Buzyn, les acteurs de la santé publique s'indignent

Vin

Le vin est-il un alcool comme un autre ? La polémique ne cesse d'enfler entre défenseurs de la santé publique et partisans du monde... 28

Recertification : rapport en septembre, les médecins libéraux furieux d'avoir été exclus du comité de pilotage

Un rapport sur la recertification des compétences des médecins sera rendu en septembre 2018 par une mission installée jeudi, annoncent les... 25

Plan de prévention de la radicalisation : les professionnels de la santé concernés

radicalisation

Le Premier ministre Édouard Philippe, accompagné notamment de la ministre de la Santé Agnès Buzyn, a dévoilé un plan national de prévention... 3

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter