Les médecins, des brutes en blanc ? C’est tout l’inverse, conclut une étude de la DREES

Les médecins, des brutes en blanc ? C’est tout l’inverse, conclut une étude de la DREES

Stéphane Long
| 20.10.2017
  • drees

    Les médecins, des brutes en blanc ? C’est tout l’inverse, conclut une étude de la DREES

88 % des Français sont plutôt satisfaits, voire très satisfaits de leur médecin. C’est le constat du dernier baromètre d’opinion de la DREES (Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques) établi en 2015 (*). Les spécialistes sont tout autant appréciés de la population : 81 % des Français en sont satisfaits.

Les médecins ne sont pas assez à l’écoute de leurs patients ? Ils sont avares en explications ? C’est plutôt l’inverse, détaille l’enquête de la DREES : 84 % des Français sont satisfaits du temps que leur généraliste leur accorde et 87 % du niveau d’informations qui leur est communiqué.

Sans surprise, c’est à leur généraliste qu’ils font le plus confiance en cas de crise sanitaire (9 Français sur 10). Voilà qui devrait réconforter le corps médical, très décrié dans la presse ces derniers moins, notamment à travers l’ouvrage de Martin Winckler (« Les brutes en blanc »), ou la polémique visant les gynécologues (gynéco-bashing).

Trop de dépassements, trop de médicaments

Tout n’est pas rose pour autant. Les Français reprochent aux médecins leurs dépassements d’honoraires - 16 % seulement les trouvent justifiés. 68 % d’entre eux souhaiteraient qu’on leur prescrive moins de médicaments et d’examens. Sur ce plan, ils ne sont pas à un paradoxe près : s’ils estiment que l’ensemble des médecins prescrivent trop de médicaments, ils jugent que ce n’est pas le cas de leur propre praticien…

L’accessibilité aux soins est le gros point noir relevé par la DREES. 29 % des Français estiment ainsi qu’il n’y a pas assez de généralistes à proximité de leur domicile (47 % pour les spécialistes). Les lacunes concernent les ophtalmologues en premier lieu puis les généralistes.

Les auteurs de l’étude relèvent également que les personnes les plus en difficulté financière ou en mauvaise santé ont une moins bonne opinion de la qualité et de l’accessibilité des soins.

(*) Enquête réalisée par l’institut BVA au dernier trimestre 2015 auprès d’un échantillon de 3 023 personnes âgées de 18 ans ou plus, représentatif de la population habitant en France métropolitaine. Méthode des quotas.

Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 7 Commentaires
 
Frederic L Médecin ou Interne 21.10.2017 à 12h45

Indexons les salaires sur les actes chirurgicaux , grosses économies en perspective. Pour les actes chirurgicaux il aurait été souhaitable de les indexer sur le prix de la baguette. Si la sécu avait Lire la suite

Répondre
 
Chirurgien Médecin ou Interne 21.10.2017 à 08h26

Même en n'augmentant tout doucement le salaire que de 6.5 % en 35 ans , ils seraient encore avantagés ! Car , en appliquant leurs multiples plans de maitrise des dépenses de santé et en laissant Lire la suite

Répondre
 
MARIE JO G Médecin ou Interne 21.10.2017 à 00h45

Y EN A MARRE DES STATISTIQUES §

Répondre
 
Georges D Médecin ou Interne 21.10.2017 à 12h11

Je vais dans le même sens. " Je ne crois aux statistiques que lorsque je les moi-même falsifiées " (Winston Churchill).

Répondre
 
Jean G Médecin ou Interne 20.10.2017 à 22h37

16% les trouvent justifiés.....Pas de problème : on augmente le salaire des 84% autres pendant 35 ans de seulement 6,5% et on verra ce qu'ils en disent.
Un chirurgien énervé par le "secteur 2 Lire la suite

Répondre
 
Agnès G Médecin ou Interne 20.10.2017 à 21h24

Il existe de réelles brutes en blanc, j'en ai rencontré. Il existe des médecins exemplaires, j'en ai rencontré. Il existe des médecins moyens, j'en ai rencontré. Donc le pire, le meilleur et le Lire la suite

Répondre
 
Révérend FR Médecin ou Interne 21.10.2017 à 09h17

"Balance ton pro " Joli monde !
De ces statistiques je retiens plutôt le négatif qui monte en effet et cet article semble l'ignorer mais il y a 15 ans les tres satisfaits et plutôt satisfaits etaient Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

La justice suit l'expertise médicale et maintient Tariq Ramadan en détention 

Ramadan

La Cour d'appel de Paris a décidé ce jeudi du maintien en détention provisoire de Tariq Ramadan, mis en examen pour viols, dont l'un sur... Commenter

Evénement

Entretien exclusifÉdouard Philippe : « On n'avancera pas sans les médecins »

Edouard Philippe

« La santé est au cœur des priorités du gouvernement », assure Édouard Philippe qui maintient « toute sa confiance » à Agnès Buzyn et se déf... 11

Deux syndicats de médecins ostéopathes condamnés à verser 10 000 euros au réseau Santéclair

Le Syndicat national des médecins ostéopathes (SNMO) et l'Union des médecins à expertise particulière (MEP) de la FMF ont été condamnés... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter