L'activité physique réduit le risque de 13 types de cancers

L'activité physique réduit le risque de 13 types de cancers

Betty Mamane
| 17.05.2016
  • SPORT

    L'activité physique réduit le risque de 13 types de cancers

Marcher, courir, nager, faire du vélo, à raison de 150 minutes par semaine, permettrait de réduire significativement le risque d'une majorité de cancers. C'est ce que révèle une large étude réalisée sous la direction du Dr Steven Moore de l'Institut national américain du cancer (NCI) et publiée dans le « JAMA ». Celle-ci porte sur le lien entre le niveau d'activité physique et l'incidence de 26 types de cancers. Elle a été réalisée sur une douzaine de cohortes américaines et européennes réunissant 1,4 million de participants de 11 à 98 ans. Les participants ont été suivis pendant onze ans en moyenne, une période durant laquelle 187 000 nouveaux cas de cancer ont été diagnostiqués.

Bénéfice augmente avec la durée

Les auteurs ont ainsi relevé une réduction du risque de 13 types de cancers, d'autant plus importante que le temps consacré à l'activité physique était élevé. À savoir, une baisse de 42 % pour le cancer de l'œsophage, 27 % pour celui du foie, 26 % pour le poumon, 23 % pour le rein, 22 % pour le cardia gastrique et 21 % l'endomètre. La baisse de l'incidence des leucémies myéloïdes, myélomes, cancers colorectaux, de la tête et du cou, de la vessie et du sein, s'échelonnant entre 20 et 10 %.

L'étude associe du reste une réduction de 7 % de l'ensemble des cancers chez les personnes ayant le plus haut niveau d'activité physique, à deux exceptions près. Le risque de cancer de la prostate augmente de 5 % en lien avec l'activité physique et celui de mélanome de 27 %, mais ce dans les régions très ensoleillées des États-Unis, est-il indiqué.

Dans la plupart des cas, le lien entre activité physique et baisse du risque de cancer a subsisté quel que soit le poids et qu'il s'agisse d'un fumeur ou non. « Nos résultats montrent que la promotion de l'exercice physique doit être un élément clé des politiques de contrôle et de prévention du cancer », a souligné le Dr Moore.

Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Les Généralistes CSMF planchent sur la démographie et contestent le « zonage » des ARS

Réunis en comité directeur, les Généralistes CSMF (ex-UNOF) ont décidé d'entamer un travail de fond sur leur projet politique, ciblé sur la... 1

Prendre en charge le burn-out : la HAS donne ses recommandations

burn out

En réponse à une saisine du ministère de la Santé au printemps 2016, la Haute Autorité de santé (HAS) rend publiques ses recommandations... 7

Le nouveau syndicat pour les infirmiers de bloc va consulter sur les conditions de travail

ibode

Depuis le 9 mai, les quelque 7 000 infirmiers diplômés d'État de bloc opératoire (IBODE) sont officiellement représentés par le Syndicat... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter