Le CISS salue la rénovation de la politique vaccinale

Le CISS salue la rénovation de la politique vaccinale

Coline Garré
| 15.01.2016

Après un accueil plutôt froid du LEEM (les Entreprises du médicament), la rénovation de la politique vaccinale lancée par Marisol Touraine, à la suite du rapport de Sandrine Hurel, est saluée par le Collectif interassociatif sur la santé (CISS). Les annonces du ministère de la Santé en faveur d'une meilleure lisibilité du calendrier vaccinale, de la mise en œuvre du carnet de vaccination électronique, du transfert du comité technique des vaccinations (CTV) à la Haute Autorité de santé (HAS) ou encore d'une meilleure coordination de la stratégie sont jugées « positives »

Le CISS applaudit l'ouverture d'une concertation citoyenne. « C'est une bonne nouvelle, et les trois étapes annoncées pour cette concertation (expression des opinions, échange, et propositions, ndlr) révèlent un choix méthodologique de nature à garantir la sérénité des échanges et leur aboutissement », soulignent les représentants des usagers. Le CISS entend organiser une réflexion entre ses associations membres pour établir sa position sur la vaccination. 

À rebours, la confédération des syndicats médicaux français (CSMF) voit dans ce débat citoyen une stratégie de fuite des pouvoirs publics, face à un « sujet complexe qui doit être étudié par des experts ». « Le rôle des pouvoirs publics n'est pas d'hésiter mais de trancher et d'avoir une position claire sur la politique vaccinale », écrit la CSMF, alors que Sandrine Hurel conclut, dans son rapport, à une trop grande sensibilité du sujet pour qu'il reçoive une « réponse d'expertise administrative ». « Le médecin doit être au cœur de la mise en place de la politique vaccinale », conclut la CSMF.

Les militants anti-aluminium déçus

La députée européenne Michèle Rivasi affiche toute sa méfiance à l'égard de la neutralité du débat public, qu'elle craint de voir influencer par la « big pharma », selon ses termes. Elle juge aussi que le rattachement du CTV à la HAS n'est pas « un gage d'une meilleure transparence ».

En écho aux revendications de l'association E3M, représentant les malades de myofasciite à macrophages, Michèle Rivasi demande la remise à disposition sur le marché d'un DTPolio sans aluminium, un moratoire sur le vaccin Gardasil, des recherches mieux financées sur l'aluminium vaccinal, ainsi que la création d'un pôle d'experts indépendants. 

Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add

Soignants en souffrance : avec la création d'un réseau national, l'association SPS met le turbo

En seulement trois années d'existence, l'association Soins aux professionnels en santé (SPS) a renversé la table en matière de prise en... 1

Le Caravage, victime d’un staphylocoque doré il y a 400 ans

Caravage

Quatre siècles après le décès d’un des plus grands peintres italiens du XVIIe siècle, une équipe franco-italienne élucide les causes du... 6

Carabins et internes auscultent le plan Macron : de bonnes idées... et des risques !

paces

Ni carton rouge, ni chèque en blanc : les étudiants en médecine (ANEMF), internes (ISNI et ISNAR-IMG) et jeunes praticiens (chefs de... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter