Galien : la comparaison « Nobel »

Galien : la comparaison « Nobel »

19.11.2015
Savourons la comparaison. Le premier à avoir eu cette audace fut le ministre Alain Madelin, en 1988 : « Le prix Galien est une distinction prestigieuse, véritable Nobel du médicament, qui a engendré des initiatives du même type au-delà de nos frontières. » Chauvinisme à la française, le Galien étant un bébé français ? La suite dira que non. Car « au-delà de nos frontières », le ministre français de l’Industrie, des Postes et Télécommunications et du Tourisme est huitans plus tard suivi par Maria Barroso, ministre de la Santé du Portugal : « Le prix Galien est considéré comme le prix Nobel de la pharmacie, déclare-t-elle en 1996, à la remise du prix Galien Portugal. Il confère à celui qui le reçoit l’excellence et la qualité d’un médicament. » 

Puis, l’année suivante, comme en écho, Gerald Malone, ministre de la Santé britannique, insiste : « Le prix Galien, l’équivalent d’un prix Nobel pour la pharmacie, restitue la reconnaissance d’une innovation remarquable dans le développement du médicament. » C’était à la remise du premier prix Galien International. Rien que ça !
Une belle reconnaissance quand on connaît le cheminement qui a conduit Roland Mehl à imaginer le prix Galien : « (...) Il existait un prix Nobel de physique et un de chimie, deux sciences complémentaires, mais individualisées. En revanche, la recherche en pharmacie était intégrée dans le prix Nobel de médecine. J’ai alors réfléchi sur la manière dont il était possible de mettre en valeur l’innovation en matière de médicament. (...) » (lire « Le Quotidien » du 2 novembre)

L’excellence dans la recherche : la comparaison s’arrêtera là. La fortune engrangée par Alfred Nobel n’a pas son équivalent dans le prix Galien, Roland Mehl n’ayant pas fait fortune dans la dynamite. Pas de pactole, donc, pour les lauréats du Prix Galien, qui sont récompensés par une superbe médaille qui vaut son pesant de métal non précieux, un diplôme, des félicitations des pairs et des politiques et l’immense sentiment d’une recherche aboutie, utile à la santé des hommes. Ce n’est pas « Nobel », c’est noble.

Dr Emmannuel de Viel
 
Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add
internes

48 heures par semaine maximum ? 50 % des internes de médecine générale dépassent le temps de travail réglementaire

Surcharge de travail, pression des médecins seniors : un interne en médecine générale sur deux (en première, deuxième ou troisième année), dépasse le temps de travail hebdomadaire réglementaire, révèle une enquête* d'envergure de... 12

Le nombre de cas de rougeole a bondi de 50 % en 2018, selon l'OMS

rougeole

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) alerte sur un bond d'environ 50 % des cas signalés de rougeole en 2018 par rapport à 2017. À la... 8

Dépistage organisé du cancer du sein : de bonnes performances malgré une légère baisse de la participation

depistage cancer sein

Malgré un taux de participation en légère baisse, les indicateurs de performance du dépistage organisé du cancer du sein « attestent de la... 4

Téléconsultation : des syndicats et l'Ordre s'inquiètent de « dérives commerciales »

teleconsult

Cinq mois jour pour jour après la généralisation de la téléconsultation, MG France s'alarme ce vendredi de « dérives commerciales » non... 4

Après un ressenti négatif en consultation, 60 % des patients ont déjà cherché un nouveau médecin

experience negative

Près d'un patient sur deux estime que leur médecin n'est pas assez attentif en consultation, selon une étude en ligne* réalisée auprès d'un... 10

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter