L’ANSES maintient le seuil de 500 g de viande par semaine au plus

L’ANSES maintient le seuil de 500 g de viande par semaine au plus

Dr Irène Drogou
| 27.10.2015

Suite à la publication très médiatisée dans le « Lancet Oncology » d’une étude du Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) de l’OMS classant la viande rouge comme « cancérogène probable », l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES) a réagi dans un communiqué sur les conséquences en terme de recommandations de santé publique.

L’Agence maintient sa position actuelle visant à « limiter la consommation de viandes à 500 g par semaine au plus, et par un régime équilibré, à varier les sources de protéines animales (œufs, viandes, poissons) et les types de viandes ». L’ANSES rappelle qu’elle avait travaillé sur le sujet en 2011 dans le cadre d’un rapport « Nutrition et cancer » et qu’un lien « convaincant » entre consommation de viande rouge ou de viande transformée avait déjà été mis en évidence à l’époque avec une probabilité augmentée de certains cancers.

Une actualisation des repères alimentaires en cours

Le travail récent du CIRC repose sur l’analyse de 800 études épidémiologiques publiées sur le sujet. Pour la viande rouge classée « probablement cancérogène », si l’association de causalité se vérifiait, le risque de cancer colorectal pourrait augmenter de 17 % pour chaque portion de 100 g de viande rouge par jour. Pour la viande transformée classée « cancérogène », une analyse montre que « chaque portion de 50 g consommée tous les jours augmente le risque de cancer colorectal de 18 % environ ». L’ANSES tient à « souligner la nécessaire prise en compte, au-delà des risques, des bénéfices nutritionnels potentiellement associés aux aliments concernés ». Elle indique procéder actuellement à un travail de « réactualisation des repères nutritionnels et alimentaires nationaux, qui appuieront les recommandations du Plan national Nutrition Santé ».

Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add
ABATTAGE

6 patients à l'heure ? 100 généralistes pétitionnent contre « l'abattage »

La polémique sur les contreparties au financement des assistants médicaux (en nombre de patients ou de consultations supplémentaires) rebondit. Après que les syndicats de médecins libéraux ont dénoncé le modèle « productiviste »... 28

Chez le nourrisson, l'anesthésie générale ne provoque pas de surrisque de trouble neurologique

anesthesie nourrisson

L'exposition à une anesthésie générale de courte durée chez des tout-petits ne semble pas associée à un risque accru de troubles... Commenter

Effic'Asthme, l'appli pour apprendre aux parents à gérer les crises d'asthme de l'enfant

Efficasthme02

Respiration sifflante, soulèvement alterné du thorax et de l'abdomen… pas de doute : ce jeune enfant virtuel de 2 ans est en train de faire... Commenter

La CARMF torpillée par le système universel ?Retraites des médecins libéraux : les risques de la réforme Macron

Abonné
carmf

Extinction de la CARMF, menace sur la solidarité professionnelle, étatisation de la gouvernance, incertitude sur les réserves… Un rapport... 7

Evénement

Des blouses blanches entre doléances et revendicationsParoles de médecins dans le grand débat

evenement

Ils sont plus de 200 praticiens à avoir alimenté la consultation lancée fin janvier par « Le Quotidien ». Il ressort de celle-ci un profond... 2

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter