Démographie : les jeunes généralistes de REAGJIR tordent le cou aux idées reçues

Démographie : les jeunes généralistes de REAGJIR tordent le cou aux idées reçues

Sophie Martos
| 25.06.2015
  • Démographie : les jeunes généralistes de REAGJIR tordent le cou aux idées reçues  - 1

À rebours de certains discours « catastrophistes » sur les déserts médicaux et la baisse des effectifs de médecins généralistes, le regroupement autonome des généralistes jeunes installés et remplaçants (REAGJIR) souligne que la crise démographique n’est pas une fatalité : non seulement « les jeunes médecins s’installent » (certes tardivement) mais il est nécessaire de les encourager davantage grâce à des mesures bien ficelées et « variées ». « Après 5 ans d’inscription à l’Ordre, 40 % d’entre eux exercent en libéral ou ont une activité mixte, contre 10 % au moment de leur inscription », insiste REAGJIR. C’est la preuve, selon les jeunes médecins, que le remplacement est « un tremplin » vers l’activité libérale. Le nombre de remplaçants a atteint 10 972 praticiens en 2015.

L’exercice ambulatoire, « la » priorité

Le syndicat REAGJIR recommande d’associer systématiquement les jeunes médecins, remplaçants compris, aux concertations et décisions. L’exercice ambulatoire (premier et deuxième recours), encore trop méconnu, est jugé prioritaire. Outre la multiplication des stages de médecine générale au cours du cursus et les mesures déjà engagées pour sécuriser le début de carrière (contrats de praticiens territoriaux), REAGJIR appelle de ses vœux la nomination d’un référent « soins primaires » dans chaque ARS et la généralisation du guichet unique à l’installation des professionnels de santé (GUIPS) simplifiant les démarches administratives.

Il préconise une refonte « profonde » de la rémunération des généralistes, soulignant que « l’acte seul n’est plus adapté à l’exercice actuel du premier recours ».

Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 3 Commentaires
 
Francis C Médecin ou Interne 09.07.2015 à 17h48

Les patients ont le droit à une relation privilégiée avec leur médecin traitant à qui revient la charge, en concertation avec son patient, de la tenue de son DMP. Cette charge doit être reconnue et Lire la suite

Répondre
 
Scalex Médecin ou Interne 28.06.2015 à 12h52

« Je soutiens également tous les avantages du travail en solitaire.. Un dossier partagé par plusieurs médecins n'aura jamais la même efficacité qu'un dossier patient-médecin traditionnel. C'est d'aill Lire la suite

Répondre
 
Raphaël L Médecin ou Interne 27.06.2015 à 13h18

« Pourtant, on peut être seul pour faire des points de suture, soigner une angine, discuter de la vie d'un cancéreux, accompagner un patient dans la mort (ou "fin de vie" si vous préférez), enlever un Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Même pas besoin de tousser ou d’éternuer, la grippe pourrait se transmettre juste par la respiration

grippe

La transmission de la grippe serait encore plus facile qu’on le croit, selon une étude parue dans les « PNAS », puisque simplement respirer... 7

Le conflit se durcit entre les médecins régulateurs et l’ARS en Haute-Garonne

samu

Début d’année compliqué pour les acteurs de la permanence des soins en Haute-Garonne. En grève illimitée depuis le 1er janvier, les... 4

Combiner l’ADN circulant et les marqueurs sériques pour détecter précocement huit cancers

cancer biopsie

Des chercheurs de l’école de médecine de l’université Johns Hopkins à Baltimore (Maryland) ont mis au point une nouvelle forme de biopsie... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter