Margaret Chan (OMS) lance la journée mondiale de sensibilisation à la sécurité alimentaire à Rungis

Margaret Chan (OMS) lance la journée mondiale de sensibilisation à la sécurité alimentaire à Rungis

07.04.2015
  • Margaret Chan (OMS) lance la journée mondiale de sensibilisation à la sécurité alimentaire à Rungis - 1

    Margaret Chan (OMS) lance la journée mondiale de sensibilisation à la sécurité alimentaire à Rungis

C’est à Rungis que Margaret Chan a lancé la Journée mondiale de la santé. « La sécurité, la qualité et la quantité de l’alimentation doivent aller de pair », a déclaré, le directeur de l’Organisation mondiale de la santé. L’OMS a en effet choisi de mettre l’accent cette année sur les défis liés à la sécurité alimentaire avec le slogan : « Vos aliments sont-ils vraiment sûrs ? De la ferme à l’assiette, vous avez tous un rôle à jouer ». Bactéries, virus, parasites ou substances chimiques, les occasions de contamination via la chaîne alimentaire se sont multipliées avec la mondialisation des échanges, l’apparition de nouveaux modes de consommation et la diversité de l’offre.

« Un problème local de sécurité sanitaire des aliments peut rapidement devenir une urgence internationale. Il est beaucoup plus difficile d’enquêter sur une flambée de maladie d’origine alimentaire lorsque l’on retrouve dans une même assiette ou un même conditionnement des ingrédients venant de toute une série de pays », a souligné Margaret Chan. Les premiers éléments d’une étude à paraître en octobre prochain, réalisée par les experts de l’OMS, révèlent que 582 millions de cas de toxi-infections alimentaires dont 351 000 décès ont été enregistrés dans le monde pour la seule année 2010.

Parmi les principaux agents responsables des décès, on retrouvait Salmonella typhi (52 000 décès), Escherichia coli (37 000 décès) et les norovirus (35 000 décès). La région africaine était la plus touchée devant la Région de l’Asie du sud-est.

Nutrivigilance à la française

Dans le domaine de la sécurité sanitaire des aliments, « la France fait souvent figure de pionnière en

Europe et dans le monde en appliquant des politiques de maîtrise des risques qui produisent des résultats probants : les salmonelloses, qui demeurent une cause majeure de toxi-infections alimentaires

ont diminuées de moitié en 10 ans dans notre pays », rappelle l’ANSES.

Parmi les autres résultats obtenus, la baisse du nombre de cas de listériose, divisé par 5 en 30 ans. Les allergies alimentaires tout comme les perturbateurs endocriniens ou les nanomatériaux figurent parmi les risques émergents qui font partie du programme de nutrivigilance de l’ANSES. L’agence met sur son site des recommandations pour une alimentation saine et sans risques, à destination du grand public.

Dr Lydia Archimède
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Dans la Manche, un maire fait face au désarroi des habitants privés de généralistes

manche

« Nous sommes dans une situation plus que tendue ». Jean-Pierre Lhonneur, maire de Carentan-les-Marais (Manche) depuis 2008, est quelque peu... 10

Poses de prothèses en chirurgie ambulatoire : l'AP-HP marque des points

hanche prothese

L'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP) annonce la réalisation de deux poses de prothèse (totale de hanche et unicompartimentale... 8

Éléments en faveur d'une maladie de Lyme chronique, d'après des travaux chez le singe

lyme

Alors qu'en France un protocole de diagnostic et de soins est en cours de rédaction à la Haute Autorité de santé (HAS), les controverses... 4

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter