Alimentation et reflux gastro-œsophagien : conduite à tenir

Alimentation et reflux gastro-œsophagien : conduite à tenir

23.10.2014

La prise en charge du RGO non compliqué relève de mesures hygiéno-diététiques. Le recours à un lait pré-épaissi, en cas d’allaitement artificiel, a prouvé sur des bases scientifiques solides son efficacité sur l’importance des régurgitations.

  • REFLUX
 
Rassurer les parents
La première étape consiste à rassurer les parents, en particulier les mères, qui ont tendance à très largement surestimer les quantités de lait recrachées (2). Il faut insister sur le caractère bénin du reflux, son profil évolutif favorable et expliquer son mécanisme, qui n’est pas un problème de maturation du sphincter inférieur de l’œsophage, mais, dans plus de la moitié des cas, d’une inadéquation entre le contenant et le contenu. Une façon simple en pratique est de faire le parallèle entre les volumes consommés et le poids : 130 mL/kg/jour chez un nourrisson équivaudraient à 6 à 7 litres par jour pour un adulte de 50 kg. 
 
Ne pas trop serrer les couches
Il faut également rappeler aux parents le rôle délétère du tabagisme passif et leur recommander de ne pas trop serrer les couches, ce qui peut entraîner une compression abdominale et favoriser le reflux. Toujours afin d’éviter une hyperpression abdominale, il convient de corriger les erreurs diététiques. Sans aller jusqu’au fractionnement des repas, par trop contraignant pendant la nuit, il faut éviter de donner de trop grandes quantités à un bébé insatiable ou de surdoser le lait. 
 
Laits pré-épaissis
D’un point de vue strictement alimentaire, les laits pré-épaissis ont montré avec un haut niveau de preuve (recommandation de grade A) leur efficacité sur l’importance des régurgitations (3).
Il existe plusieurs types d’épaississants : amidon de maïs, amidon de riz, amidon de pomme de terre et caroube. Lorsque le lait pré-épaissi répond aux recommandations en termes de concentration, l’efficacité est satisfaisante quel que soit le type d’épaississant, comme l’a montré une méta-analyse (4). Certaines firmes proposent des laits pré-épaissis allant au-delà des recommandations standard, qui, contrairement aux précédents, ne sont commercialisés qu’en pharmacie. Ces laits portent la mention « AR » qui signifie antirégurgitations.
L’impact des laits pré-épaissis sur le transit n’est pas clairement établi. La caroube rendrait les selles un peu plus molles et pourrait avoir un effet bénéfique chez les nourrissons constipés, mais il s’agit là plus d’une impression clinique que d’une réalité démontrée. Chez l’enfant nourri au sein, il n’est pas recommandé de tirer le lait puis de l’épaissir.
Les régurgitations disparaissent dans de 60 à 80 % des cas avec l’acquisition de la station assise et de la marche. Dans 20 % des cas, elles persistent chez l’enfant.
 
Drs Marc Bellaïche* et Isabelle Hoppenot
* Hôpital Robert-Debré, Paris. 
 
Liens d’intérêt du Dr Marc Bellaïche : Astra, GSK, Danone, Nestlé, Lactalis, Laudavie, Menarini.
 
Références
1. Hyman PE, Milla PJ, Benninga MA, Davidson GP et al. – Childhood functional gastrointestinal disorders : neonate/ toddler. Gastroenterology 2006 ; 130 : 1519-26.
2. Pillo-Blocka F, Jurimae K, Khoshoo V, Zlotkin S – How much is “a lot” of emesis ? Lancet 1991 ; 337 : 311-2.
3. Vandenplas Y, Rudolph CD, Di Lorenzo C, Hassall E et al. ; North American Society for Pediatric Gastroenterology Hepatology and Nutrition, European Society for Pediatric Gastroenterology Hepatology and Nutrition – Pediatric gastroesophageal reflux clinical practice guidelines : joint recommendations of the North American Society for Pediatric Gastroenterology, Hepatology, and Nutrition ( NASPGHAN) and the European Society for Pediatric Gastroenterology, Hepatology, and Nutrition ( ESPGHAN). J Pediatr Gastroenterol Nutr 2009 ; 49 : 498-547.
4. Horvath A, Dziechciarz P, Szajewska H – The effect of thickened-feed interventions on gastroesophageal reflux in infants : systematic review and meta-analysis of randomized, controlled trials. Pediatrics 2008 ; 122 : e1268-77. Erratum in : Pediatrics 2009 ; 123 : 1254. 
Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add

« L'humanité ne peut s'arrêter aux frontières de la France ! » : le Pr Pitti explique pourquoi il renonce à ses insignes d'officier de la légion d'honneur

Pr Raphaël Pitti

Le Pr Raphaël Pitti, chef du service de réanimation à la polyclinique de Gentilly (Nancy) et médecin humanitaire, a été promu au rang... 10

L'athérosclérose présente chez la moitié des 40-54 ans sans facteur de risque cardiovasculaire… Faut-il s'en soucier ?

athérosclérose

Une tension basse, une glycémie faible et un taux de cholestérol dans la norme suffisent-ils à garantir des artères saines ? Une étude... Commenter

La consommation d’antibiotiques en France reste à la hausse en ville

ANTIBIOTIQUES

La tendance à la hausse de la consommation d’antibiotiques en ville se poursuit depuis 2010, après une période de baisse (2000-2005) puis... 1

l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter