Un modèle de foie 3D pour étudier les maladies parasitaires

Un modèle de foie 3D pour étudier les maladies parasitaires

12.09.2014
  • 1410538908544057_IMG_135797_HR.jpg

    Un modèle de foie 3D pour étudier les maladies parasitaires

Les recherches sur les maladies parasitaires se heurtent souvent à des problèmes de disponibilité de modèle expérimentaux in vivo, surtout quand il s’agit de parasites qui ne s’attaquent qu’à l’homme, comme l’Entamœba histolytica, responsable de l’amibiase (amœbose dans la nouvelle nomenclature).

Les chercheurs de l’unité de Biologie Cellulaire du Parasitisme de l’institut Pasteur viennent de publier les premiers résultats obtenus grâce à l’étude ex vivo des interactions entre le parasite et le foie. Pour cela ils ont produit un modèle 3D du foie en cultivant des cellules endothéliales sinusoïdales et des hépatocytes assemblés en couche dans un « sandwich » de collagène.

Ces deux catégories de cellules réprésentent environ 80 % de la masse d’un foie adulte, et les cellules endothéliales sinusoïdales représentent la première barrière contre une invasion du foie par un parasite. Les auteurs ont ensuite soumis ce modèle à différentes souches d’E. histolytica, certaines sauvages, et d’autre ayant une virulence altérée ou des facultés d’adhésion aux cellules différentes.

Combler le vide entre l’homme et l’animal

Cette approche originale a ainsi permis de démontrer le rôle crucial de la lectine Gal/GalNAc dans l’invasion de l’épithélium par l’Entamœba histolytica. « L’utilisation du modèle 3D de foie a permis de procéder à une analyse moléculaire de la réponse des cellules humaines à la présence du parasite », expliquent les auteurs dans leur article paru jeudi sur le site de PLOS One.

Ils ont pu observer que les niveaux d’expression des cytokines pro-inflammatoire galactine-1 et 3 étaient bien plus élevés dans les cellules en contact avec le parasite qu’ailleurs. « Notre modèle de foie 3D va peut-être permettre de combler le vide entre la réalité de l’hôte humain et l’étude de modèles animaux pour ce qui est de l’étude de maladies infectieuses du foie. »

Bebora Petropolis et al, A New Human 3D-Liver Model Unravels the Role of Galectins in Liver Infection by the Parasite Entamoeba histolytica, PLOS One, publication en ligne du 11 septembre 2011

Damien Coulomb
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Dans la Manche, un maire fait face au désarroi des habitants privés de généralistes

manche

« Nous sommes dans une situation plus que tendue ». Jean-Pierre Lhonneur, maire de Carentan-les-Marais (Manche) depuis 2008, est quelque peu... 12

Poses de prothèses en chirurgie ambulatoire : l'AP-HP marque des points

hanche prothese

L'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP) annonce la réalisation de deux poses de prothèse (totale de hanche et unicompartimentale... 9

Éléments en faveur d'une maladie de Lyme chronique, d'après des travaux chez le singe

lyme

Alors qu'en France un protocole de diagnostic et de soins est en cours de rédaction à la Haute Autorité de santé (HAS), les controverses... 4

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter