Santé au travail : les salariés se disent mal informés des actions dans leur entreprise

Santé au travail : les salariés se disent mal informés des actions dans leur entreprise

01.09.2014
  • 1409586299540313_IMG_134836_HR.jpg

    Santé au travail : les salariés se disent mal informés des actions dans leur entreprise

Moins d’un salarié sur deux (49 %) se déclare « bien informé » sur les dispositifs de santé présents au sein de leur entreprise, révèle l’observatoire Entreprise et Santé*, réalisé par Viavoice pour Harmonie Mutuelle, le Figaro, et France Info. Ils sont 47 % à se sentir « mal informés ».

Les salariés des grandes entreprises semblent avoir davantage de visibilité sur les actions en santé : 48 % d’entre eux peuvent les identifier, contre 33 % dans les PME (50 à 249 salariés) et 24 % dans les TPE, qui ne sont pas obligées d’avoir un CHSCT, une infirmerie, ou un service de restauration collective.

En revanche, les salariés des grands groupes souffrent davantage du stress au travail (42 % d’entre eux le signalent, contre 26 % des membres d’une TPE) et de la pression managériale, dénoncée par 34 % d’entre eux (19 % dans les TPE).

Tous s’accordent sur l’importance de faire de l’entreprise un « lieu de santé ». Près de 90 % des dirigeants du privé (87 %) et des managers du public (85 %) pensent que contribuer à la bonne santé des salariés fait partie des rôles de l’entreprise et une majorité juge les actions de santé comme « vraiment importantes ».

Accès à une complémentaire et prévention des risques psychosociaux

Les attentes des salariés et dirigeants portent sur la prévention des risques psychosociaux, avec la demande d’une diminution de la pression sur les objectifs (34 % des salariés), un management plus à l’écoute (25 %), une amélioration des conditions matérielles de travail (27 %) et la lutte contre le stress (citée par 45 % des salariés et 47 % des dirigeants du privé). En outre, 41 % des salariés et 59 % des dirigeants du privé plébiscitent l’accès à une complémentaire santé, généralisée d’ici à 2016.

* Sondages réalisés en ligne du 11 au 18 avril 2014 auprès d’un échantillon de 1 003 salariés et du 11 au 16 avril auprès de 259 dirigeants d’entreprises privées et 251 cadres managers du secteur public.

Coline Garré
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 1 Commentaire
 
01.09.2014 à 20h40

« « En outre, 41 % des salariés et 59 % des dirigeants du privé plébiscitent l’accès à une complémentaire santé, généralisée d’ici à 2016. » qui sera suivie de la Prévoyance collective et après çà « Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Pour désengorger les urgences, l'AMUF veut salarier des médecins en centres de santé

amuf

L'Association des médecins urgentistes de France (AMUF) a présenté ce mardi ses propositions pour lutter contre l'engorgement des urgences... 4

Baclofène : des effets indésirables nombreux mais difficilement imputables au traitement, selon une étude lilloise

BACLOFENE

Les premiers résultats de l'étude Baclophone, menée dans les Hauts-de-France et en Normandie par les médecins du service d'addictologie du... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter