Maladies chroniques : de nouvelles recommandations en faveur d’une meilleure prévention

Maladies chroniques : de nouvelles recommandations en faveur d’une meilleure prévention

23.08.2013
  • 1377269046449288_IMG_109464_HR.jpg

Le Haut Conseil de la santé publique (HCSP) vient de publier une série de recommandations, dans le cadre de son évaluation du plan d’amélioration de la qualité de vie des personnes atteintes de maladies chroniques 2007-2011.

Les maladies chroniques, en augmentation constante depuis deux décennies, touchent 15 millions de personnes en France, rappelle le Haut Conseil, instance composée d’experts et de médecins spécialistes en santé publique. Prévu par la loi relative à la santé publique de 2004, le plan 2007-2011 s’appuyait sur quatre axes, dont l’élargissement de la médecine de soins à la prévention.

Pour continuer dans cette dynamique, les propositions du Haut Conseil pour élaborer un nouveau plan s’inscrivent dans la stratégie nationale de santé voulue par Marisol Touraine, qui parie sur la médecine de parcours et l’éducation thérapeutique du patient (ETP).

Définir le rôle du médecin traitant

Les experts préconisent tout d’abord d’« intégrer le concept et les méthodes de l’éducation thérapeutique des patients (ETP) à la formation médicale initiale et continue tant en milieu hospitalier qu’en milieu ambulatoire ».

Afin de fluidifier le parcours des malades chroniques et éviter les ruptures de prise en charge entre la ville et l’hôpital, le Haut conseil recommande aussi de « définir le rôle et la place des médecins traitants dans les programmes d’éducation thérapeutique proposés aux patients, en lien avec l’hôpital et les associations ».

Pour plus de visibilité et de coopération entre les professionnels, le HCSP souhaite aussi « mettre en place des centres de ressources à disposition des professionnels de santé, proposant des formations, des outils et des programmes validés concernant l’éducation thérapeutique des patients atteints de maladies chroniques ».

Enfin, financée « de façon pérenne », « en ville et à l’hôpital », l’ETP est une autre mesure nécessaire à l’élaboration d’un nouveau plan d’action qui reposerait sur « des objectifs stratégiques ambitieux ».

 ANNE BAYLE-INIGUEZ
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 1 Commentaire
 
25.08.2013 à 10h24

« Nous n'avons donc que cette seule solution à leur apporter une "éducation thérapeutique" ; ne faut-il pas plutôt se poser la question de savoir pourquoi elles ont doublé en quelques années. Qu'est-c Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Lévothyrox : l'ANSM s'interroge sur l'apport des réseaux sociaux sur la pharmacovigilance

ansm levothyrox

En plus des spécialités de lévothyroxine déjà présentes, une prochaine pourrait arriver début 2018. « Une évaluation de demande d’AMM pour... 9

Un exosquelette permet à un jeune chirurgien italien paraplégique d'opérer ses patients

Marco Dolfin

Chirurgien orthopédiste en milieu hospitalier à Turin, Marco Dolfin est devenu paraplégique à la suite d'un accident de la route. Après un... 4

Au carrefour de l'hôpital et des soins de villeSous-utilisée mais prometteuse, l'HAD trace sa route

Abonné
had

Lors des universités d'hiver de l'hospitalisation à domicile, organisées par la FNEHAD, la ministre de la Santé a insisté sur la nécessité... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter