Depuis dimanche, la pilule est gratuite pour les 15-18 ans

Depuis dimanche, la pilule est gratuite pour les 15-18 ans

02.04.2013
  • 1364921034422283_IMG_102318_HR.jpg

Depuis le dimanche 31 mars, la pilule contraceptive est gratuite pour les jeunes filles âgées de 15 à 18 ans, qui pourront l’obtenir auprès des pharmacies sur ordonnance et en présentant la carte vitale de leurs parents, selon le ministère de la Santé. Cette mesure, appliquée aux pilules de 1ere et 2e génération vise à faciliter l’accès à la contraception aux mineures et à réduire le nombre d’interruptions volontaires de grossesses (IVG) évalué à environ 12 000 par an.

La mesure était inscrite dans le cadre du projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) voté à l’automne 2012. Elle s’applique également aux stérilets ou aux implants contraceptifs. Jusqu’à présent, la pilule, principale méthode de contraception en France, était remboursée à 65 %. Elle pouvait également être délivrée gratuitement et de façon anonyme aux mineures, mais uniquement dans les centres de plannings familiaux, trop peu nombreux et réservés souvent aux zones moyennes et aux villes. Les jeunes filles âgées de 15 à 18 ans pourront désormais se la procurer gratuitement dans les pharmacies.

Un dispositif d’anonymat

Mais à deux conditions : elles devront d’abord se rendre chez un généraliste qui la leur prescrira sur ordonnance, au vu d’examens sanguins, si ce moyen de contraception est adapté. Elles devront ensuite présenter cette ordonnance au pharmacien ainsi que la carte vitale de leurs parents ou une attestation d’affiliation à un régime de sécurité sociale.

L’anonymat pourra être préservé pour celles qui le souhaitent et l’indiquent à leur pharmacien. « Un dispositif anonymat est prévu à cet effet avec la Caisse nationale d’assurance-maladie (CNAM) qui ne fera pas apparaître de décompte sur le relevé » habituel des remboursements, indique le ministère. Le ministère souligne, en outre, que la prescription d’un généraliste pourra être demandée « à l’occasion d’une simple visite de contrôle ou de tout autre rendez-vous chez un médecin traitant ».

Depuis le 31 mars 2013, l’interruption volontaire de grossesse est également remboursée à 100 % pour toutes les assurées sociales.

Deux guides de la HAS
La Haute Autorité de Santé ( HAS ) diffuse aujourd’hui deux documents sur la contraception. Le premier, « Méthodes contraceptives » est une liste des méthodes contraceptives avec un focus sur les méthodes les plus efficaces par l’Organisation mondiale de la Santé ( OMS ), c’est-à-dire celles pour lesquelles le taux de grossesses non désirées pour 100 femmes pendant la première année d’utilisation correcte et régulière, est inférieur à 1.
Le deuxième document est une fiche mémo , « Contraception : prescriptions et conseils aux femmes » sur les conditions et les conseils de prescription d’une contraception.
Ces documents doivent permettre aux professionnels de santé de discuter et choisir avec la femme, l’homme ou le couple la méthode la plus adaptée à leur profil dans l’objectif d’éviter les échecs de la contraception et les grossesses non désirées.
 Dr L. A.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 3 Commentaires
 
08.04.2013 à 21h29

« Présenter la carte vitale des parents ? Je ne pense pas que cette contrainte facilite l'autonomie des jeunes filles qui voudraient gérer seules leur vie sexuelle !
Et pourquoi la pilule de 1ère géné Lire la suite

Répondre
 
03.04.2013 à 08h19

« Et n'hésitez pas à prescrire l'unique pilule de 1 ère génération : elle est vachement bien pour pour les boutons , et pour celles qui ont besoin de prendre quelques kilos ! »

Répondre
 
02.04.2013 à 20h36

? pas besoin de donner 23 euros à un généraliste....

depuis 25 ans ma femme prend la pilule sur le seul contrôle

du pharmacien.....aucun problème de pilule...ni de contraception..

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Lévothyrox : l'ANSM s'interroge sur l'apport des réseaux sociaux sur la pharmacovigilance

ansm levothyrox

En plus des spécialités de lévothyroxine déjà présentes, une prochaine pourrait arriver début 2018. « Une évaluation de demande d’AMM pour... 8

Nouvelles consultations, nouveaux contrats conventionnels : la CNAM a fait ses comptes

cnam

La Caisse nationale d'assurance-maladie (CNAM) a dressé ce vendredi un bilan chiffré des nouveaux actes, tarifs et contrats mis en place... 1

Un exosquelette permet à un jeune chirurgien italien paraplégique d'opérer ses patients

Marco Dolfin

Chirurgien orthopédiste en milieu hospitalier à Turin, Marco Dolfin est devenu paraplégique à la suite d'un accident de la route. Après un... 3

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter