Greffe de tissu ovarien : une longévité jusqu’à 7 ans

Greffe de tissu ovarien : une longévité jusqu’à 7 ans

29.06.2012

La transplantation de tissu ovarien congelé chez des femmes ayant eu un cancer donne de bons résultats à long terme. L’équipe du Dr Samuel Kim à l’University of Kansas Medical Center montre chez 5 patientes greffées entre 2001 et 2011 que, une fois la sécrétion hormonale restaurée 12 à 20 semaines après la transplantation, le greffon peut rester fonctionnel jusqu’à 7 ans.

Chez de jeunes femmes candidates à un traitement anticancéreux, le tissu ovarien est prélevé et congelé au préalable. Une fois la prise en charge oncologique terminée, le tissu cryopréservé est décongelé et retransplanté de façon hétérotopique, le plus souvent en région abdominale. Jusqu’alors, de nombreuses interrogations restaient quant à la longévité des greffons.

Fonction ovarienne plus rapide en cas de seconde greffe

L’équipe du Dr Kim a mesuré le fonctionnement du greffon ovarien à l’aide de dosages hormonaux et d’échographies faits chaque mois jusqu’à ce que l’activité hormonale cesse. Au cours du suivi, quatre femmes ont nécessité une seconde greffe dans les deux ans suivant la première. Fait très intéressant à ce sujet, il est apparu que la restauration de la fonction ovarienne obtenue après la seconde greffe était plus rapide et plus prolongée qu’après la première, pouvant durer entre 9 mois et 7 ans.

Le plus long rétablissement hormonal a été observé chez une femme âgée de 28 ans traitée en 2003 et 2004 par radiothérapie pour un cancer du col utérin. Sept ans après la greffe, le tissu ovarien continuait à sécréter des taux résiduels d’hormones. Il semble que ce soit la durée la plus longue rapportée dans la littérature à ce sujet. Pour l’auteur, « le rétablissement à long terme d’une fonction endocrinienne après transplantation de tissu ovarien est une avancée pour les femmes jeunes ayant une insuffisance ovarienne prématurée suite au traitement d’un cancer ».

Journal of Assisted Reproduction and Genetics; DOI 10.10007/s10815-012-9757-3

 Dr I. D.
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Lévothyrox : l'ANSM s'interroge sur l'apport des réseaux sociaux sur la pharmacovigilance

ansm levothyrox

En plus des spécialités de lévothyroxine déjà présentes, une prochaine pourrait arriver début 2018. « Une évaluation de demande d’AMM pour... 9

Un exosquelette permet à un jeune chirurgien italien paraplégique d'opérer ses patients

Marco Dolfin

Chirurgien orthopédiste en milieu hospitalier à Turin, Marco Dolfin est devenu paraplégique à la suite d'un accident de la route. Après un... 4

Au carrefour de l'hôpital et des soins de villeSous-utilisée mais prometteuse, l'HAD trace sa route

Abonné
had

Lors des universités d'hiver de l'hospitalisation à domicile, organisées par la FNEHAD, la ministre de la Santé a insisté sur la nécessité... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter