Un an après le clash, industriels du médicament et pouvoirs publics renouent le dialogue

Un an après le clash, industriels du médicament et pouvoirs publics renouent le dialogue

Henri de Saint Roman
| 27.05.2015

Le Comité stratégique de filière des industries et technologies de santé, qui fédère les pouvoirs publics, les industriels de la filière santé, les professionnels de santé et les chercheurs, s’est réuni mardi 26 mai à Paris. Il a donné l’occasion aux laboratoires pharmaceutiques de concrétiser la reprise du dialogue avec les pouvoirs publics, interrompu en mai 2014, à la suite de la publication du plan gouvernemental de réduction des dépenses publiques prévoyant 3,5 milliards d’euros d’économies en trois ans sur le poste du médicament.

Près de deux ans après la signature du contrat de filière (en juillet 2013), plus de la moitié des 44 mesures alors adoptées ont été mises en œuvre, indiquent dans un communiqué commun Emmanuel Macron, ministre de l’Économie, Marisol Touraine, ministre de la Santé et Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’Éducation nationale.

Vigilance du LEEM

Parmi elles, le contrat unique hospitalier, qui simplifie les procédures de mise en œuvre des essais cliniques, ou le forfait innovation, qui facilite la mise sur le marché de dispositifs médicaux innovants.

Les membres du CSF ont par ailleurs signé un avenant au contrat de filière permettant l’ajout de nouvelles mesures, portant notamment sur le développement de la recherche clinique en soins primaires, le développement de la prise en charge ambulatoire des patients, et la structuration de la recherche française.

Le LEEM salue dans un communiqué « la relance du partenariat stratégique État-Industrie ». Mais l’organisation professionnelle prévient qu’elle restera vigilante aux orientations politiques et économiques que prendra le gouvernement, notamment dans le cadre de la préparation du projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2016.

Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 1 Commentaire
 
Francis Médecin ou Interne 27.05.2015 à 20h12

« Il est à craindre que, comme d'habitude, c'est nous qui fassions les frais de ce "dialogue" !
Car il faut nous méfier tout autant de la technocratie privée, que de la technocratie publique : les 2 Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Les dépassements rétablis à l'hôpital, une « insulte à la démocratie » selon les usagers

depassement

Le Collectif interassociatif sur la santé (CISS, usagers) s'offusque de la récente ordonnance rétablissant officiellement les dépassements... 9

Les consultations avancées de médecine générale par les hôpitaux ulcèrent la FMF

fmf

L'organisation par certains hôpitaux de consultations de médecine générale hors les murs de l'établissement, comme à Maubeuge (Nord), fait... 3

Gare au risque cardiovasculaire pendant la vague de froid, prévient la Fédération française de cardiologie

froid

Alors que la vague de froid s'étend ce mercredi à la quasi-totalité de la France, les appels à la vigilance se multiplient. La Fédération... 1

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter