Avis favorables pour les AMM européens du Gardasil à 9 valences et du lenvatinib

Avis favorables pour les AMM européens du Gardasil à 9 valences et du lenvatinib

30.03.2015
  • Avis favorables pour les AMM européens du Gardasil à 9 valences et du lenvatinib - 1

Le Comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l’agence européenne du médicament (EMA) a recommandé l’octroi d’une autorisation européenne de mise sur le marché pour le vaccin anti HPV Gardasil à 9 valences.

En plus des types oncogéniques 6, 11, 16 et 18 déjà couverts par le Gardasil quadrivalent, la version à 9 valences couvre également les types oncogéniques 31, 33, 45, 52 et 58. Ce vaccin, déjà approuvé aux États-Unis, a démontré son efficacité dans une étude récente du « New England Journal of Medicine » : Au cours d’un suivi de presque 5 ans, le taux de lésions de haut grade liés aux types 31, 33, 45, 52 et 58, au niveau cervical, vulvaire et vaginal, était de 0,1 personne/années dans le groupe à 9 valences par rapport à 1,6 personne/années dans le groupe quadrivalent. La stratégie de vaccination du Gardasil à neuf valences consiste en trois injections réalisées sur une période d’un an.

Le cancer de la thyroïde iodorésistant, une maladie orpheline

Le lenvatinib (Lenvima, mis au point par la firme japonaise Eisai) a également reçu un avis favorable du CHMP. L’EMA emboîte ainsi le pas de l’agence américaine du médicament. La FDA avait en effet déjà autorisé la commercialisation de cet antiangiogénique oral en février, dans le traitement des cancers thyroïdiens iodorésistants.

Le lanvatinib est un inhibiteur de la tyrosine kinase qui a bénéficié d’une procédure accélérée de la part de l’EMA. L’agence a classé le cancer iodorésistant de la thyroïde dans la catégorie des maladies orphelines en 2013.

Pour prendre sa décision, le CHMP s’est principalement appuyé sur les résultats d’une étude de phase III, menée sur 392 patients au cours de laquelle, les patients sous lenvatinib ont bénéficié d’une survie médiane sans progression de 18,3 mois, contre 3,6 mois dans le groupe placebo.

Damien Coulomb
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 1 Commentaire
 
CHRISTIAN S Médecin ou Interne 31.03.2015 à 02h13

« Comme aux États Unis et de nombreux autres pays il faut recommander et rembourser ce vaccin pour les jeunes garçons. Les cancers futurs ( gorge, anus, verge) qui auraient pu être évités seront à met Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Pollution de l'air : la DGS appelle à la vigilance pour les plus vulnérables

alternee

Alors que l'épisode de pollution de l'air aux particules fines PM10 s'étend sur l'Ile-de-France, les Hauts-de-France, la Normandie, le... Commenter

À Reims, la corpo et le CHU déroulent le tapis rouge aux nouveaux internes

À Reims, la corpo et le CHU déroulent le tapis rouge aux nouveaux internes-1

Le comité des internes de Reims Champagne-Ardenne (CIRC) et le CHU de Reims organisent depuis deux ans une journée pour accueillir les... 1

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter