Courrier des lecteurs

Vous avez dit générique ?

Publié le 23/01/2020

Complémentairement au billet du Dr J.Hauchecorne (« L'essor des génériques et leurs effets pervers », le QdM n° 9800) et en respectant une pharmacologie rigoureuse, je ferais la proposition suivante. En l’absence de double-aveugles avec cross-over sur des panels statistiquement vraiment probants et sur des durées de prises suffisamment prolongées pour faire apparaître d’éventuelles différences, un générique n’est pharmacologiquement pas pour moi l’équivalent d’un princeps.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)