Courrier des lecteurs

L'essor des génériques... et leurs effets pervers

Publié le 16/01/2020

Présenter un travail comme étant le sien, alors qu'il provient d'une autre personne, intentionnellement ou non est une violation de la propriété intellectuelle d'autrui. Dans la majorité des cas, cela s'appelle une copie ou une contrefaçon ; en littérature, musique, cinéma, cela s'appelle un plagiat. Quel que soit le terme employé, ces pratiques sont sévèrement condamnées par la loi.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)