Détection précoce du cancer de la prostate à risque

Vers une prescription raisonnée du PSA

Par Dr Sophie Parienté
Publié le 17/05/2018
- Mis à jour le 15/07/2019
cancer prostate 2

cancer prostate 2
Crédit photo : Phanie

cancer prostate 1

cancer prostate 1
Crédit photo : Phanie

Troisième cause de mortalité masculine par cancer, le cancer de la prostate inquiète les hommes. Son dépistage précoce repose sur le dosage de l’antigène prostatique spécifique (PSA) et le toucher rectal. Mais, comme le regrette le Dr Xavier Rébillard, urologue à la clinique Beau Soleil de Montpellier, « la répétition des tests de PSA est souvent excessive et mal ciblée.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?