Les RDV du Quotidien - Le patient comorbide et l’HPB

Un impératif : une prise en charge globale  Abonné

Publié le 13/05/2013

« LA PRÉVALENCE du syndrome métabolique, associant une obésité centrale avec un périmètre ombilical de plus de 102 cm et des facteurs de risque cardio-vasculaires, est pratiquement similaire à celle de l’adénome de la prostate dans la population masculine d’âge moyen, 60 ans. Le syndrome métabolique est entre autres impliqué dans deux affections urologiques : l’impuissance et l’adénome prostatique », a expliqué le Pr François Desgrandchamps.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte