Dans la dysfonction érectile

Un film orodispersible permet une prise plus discrète

Par Hélia Hakimi-Prévot
Publié le 27/04/2017
- Mis à jour le 27/04/2017
SANTE SEXE

SANTE SEXE
Crédit photo : PHANIE

Depuis la fin des années 1990, les inhibiteurs de la phosphodiestérase 5 (IPDE5), représentés par le sildénafil, le vardenafil et le tadalafil, ont prouvé leur efficacité et leur bonne tolérance dans le traitement de la dysfonction érectile (DE).

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?