Prise en charge de la dysfonction érectile

Un chemin clinique pour mieux dépister  Abonné

Par
Publié le 22/01/2018
DE

DE
Crédit photo : Phanie

En France aujourd'hui, un homme de plus de 40 ans sur 3 a une dysfonction érectile (DE). Parmi eux, 18 % ont également une hypertension artérielle (HTA) non diagnostiquée. Différentes études soulignent que la prévalence de la DE est plus élevée en cas d'HTA et il est établi que l'apparition d'une DE chez un hypertendu est un marqueur de risque cardiovasculaire. Enfin, la DE a un impact négatif non négligeable sur l'humeur du patient et l'observance thérapeutique.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte