Une méthode de la dialyse qui reproduit la rate humaine

Un appareil de filtration extracorporelle pour traiter le sepsis  Abonné

Publié le 15/09/2014
1410743495544104_IMG_135803_HR.jpg

1410743495544104_IMG_135803_HR.jpg
Crédit photo : DR

1410743493544062_IMG_135799_HR.jpg

1410743493544062_IMG_135799_HR.jpg
Crédit photo : PHANIE

Vu de l’extérieur, le « biospleen » ressemble à une sorte de très gros circuit intégré dans les sillons duquel circulerait du sang. Il s’agit pourtant bel est bien d’un « appareil à purifier le sang », dont la description vient d’être publiée dans « Nature Medicine » par le Dr Joo Kang, de l’institut Wyss pour l’ingénierie inspirée par la biologie, à Boston, et ses collègues.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte