L’urologie en médecine générale - Colique néphrétique

Quelle prise en charge initiale ?  Abonné

Publié le 23/05/2012
1337735579350689_IMG_84239_HR.jpg

1337735579350689_IMG_84239_HR.jpg

LA COLIQUE NÉPHRÉTIQUE est un syndrome douloureux aigu lomboabdominal secondaire à la mise en tension de la voie urinaire et de la capsule rénale, en amont d’une obstruction de quelque nature que ce soit. Elle n’est donc pas toujours d’origine lithiasique, même si cette étiologie reste la plus fréquente (de 75 à 80 % des cas). On recense chaque année quelque 125 000 coliques néphrétiques lithiasiques. La prévalence de la lithiase urinaire est de 10 à 12 % dans la population générale, avec une prédominance masculine (2/1).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte