Infections le plus souvent sexuellement transmissibles

Prise en charge des urétrites aiguës non compliquées de l’homme

Publié le 23/02/2010
- Mis à jour le 23/02/2010
1288625839131073_IMG_30087_HR.jpg

1288625839131073_IMG_30087_HR.jpg
Crédit photo : CDC

Chlamydia et gonocoque

Pourquoi une mise à jour concernant les uréthrites aiguës ?

L’évolution de la résistance du gonocoque aux quinolones ainsi que sa diminution de sensibilité aux céphalosporines a conduit l’Association française d’urologie par l’intermédiaire de son Comité d’infectiologie à actualiser la prise en charge des uréthrites aiguës non compliquées de l’homme. L’AFSSAPS avait d’ailleurs fait la même démarche en 2008.

Épidémiologie

L’épidémiologie des uréthrites aiguës est-elle stable actuellement ?

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?