Pour la Saint-Valentin, brisons le tabou de la sexualité du patient cardiaque  Abonné

Par
Publié le 14/02/2017
Saint Valentin Stét

Saint Valentin Stét
Crédit photo : Phanie

À l'occasion de la Saint-Valentin, la Fédération française de cardiologie souhaite promouvoir l'idée que l’activité sexuelle du patient cardiaque doit être abordée en consultation. L'activité sexuelle est en effet bénéfique pour la santé cardiovasculaire et peut participer à un cercle vertueux avec l'activité physique qui va accroître le désir, via la sécrétion d'endorphine.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte