Le peginesatide, une alternative pour traiter l’anémie des dialysés  Abonné

Publié le 29/01/2013
1359339606404537_IMG_97561_HR.jpg

1359339606404537_IMG_97561_HR.jpg
Crédit photo : S Toubon

LA PLUPART DES PATIENTS souffrant de maladie rénale chronique développent une anémie, principalement en raison d’une production rénale insuffisante de l’hormone érythropoïétine (EPO). L’anémie sévère doit être partiellement corrigée par des agents stimulants l’érythropoïèse (ASE), en combinaison avec une recharge en fer et la correction d’autres causes d’anémie.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte