Les RDV du Quotidien - Prendre en compte l’avis du patient

HBP : priorité à la qualité de vie  Abonné

Publié le 17/06/2013
1371431547440852_IMG_107070_HR.JPG

1371431547440852_IMG_107070_HR.JPG
Crédit photo : DR

D’EMBLÉE, il faut rappeler que la définition anatomique de l’HBP a été remplacée par une définition plus dynamique qui associe des symptômes du bas appareil urinaire (SBAU) à l’hypertrophie de la glande prostatique.

Les SBAU ont des causes diverses (HBP, hyper- ou hypoactivité du détrusor, vessie neurogène, polyurie nocturne, sténose urétrale, tumeur vésicale, prostatite, corps étranger, calcul urétral, tumeur vésicale…). Il va de soi que l’attribution d’un SBAU à une HBP est fondée sur la présence d’un adénome prostatique et l’absence d’une autre cause.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte