En période de pandémie Covid-19

Des pratiques bouleversées en urologie  Abonné

Par
Dr Isabelle Hoppenot -
Publié le 10/04/2020
Dans ce contexte épidémique inédit, les urologues doivent adapter leurs pratiques afin d’assurer la sécurité des patients et du personnel. Alors que les téléconsultations sont en plein essor, la priorisation des actes est cruciale en cancérologie.
Dans les cancers de la vessie, la cystectomie n’est pas différée.

Dans les cancers de la vessie, la cystectomie n’est pas différée.
Crédit photo : Phanie

L’urologie doit relever plusieurs défis :  ne pas faire perdre de chance aux patients,  développer de nouvelles formes de consultation, prioriser les examens en fonction des urgences urologiques et du pronostic des patients. Le tout dans un contexte où le personnel et les locaux sont aujourd’hui largement dédiés aux patients ayant une infection Covid-19.   

L’essor des téléconsultations

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte