« Salles de shoot »

Pas d’augmentation de la consommation ni de la criminalité  Abonné

Publié le 08/06/2015

Les salles de consommations de drogues à moindre risque, aussi appelées « salle de shoot » n’ont pas augmenté la consommation de drogue ni augmenté la criminalité locale liée au trafic de drogue, selon un rapport de l’Observatoire européen des drogues et des toxicomanies (OEDT) portant sur 90 salles d’injection sous supervision médicale. L’observatoire européen souligne en outre une amélioration en termes d’hygiène et de sécurité chez les clients réguliers de ces salles.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte