Drogues : une consommation plus forte chez les jeunes de l’ouest et du sud-est de la France

Par Coline Garré
Publié le 22/07/2015
- Mis à jour le 12/07/2019

De forts contrastes territoriaux caractérisent la consommation de drogues en France chez les jeunes de 17 ans, révèle l’analyse région par région des résultats de la huitième enquête nationale ESCAPAD, dont les enseignements au plan national ont été tirés en avril dernier.

L’ouest de la France (Bretagne, Pays de la Loire et, dans une moindre mesure, Basse-Normandie et Poitou-Charentes) se place au-dessus des moyennes nationales pour ce qui est de la consommation régulière de tabac (autour de 37 % pour une moyenne nationale de 32,4 %) et d’alcool (entre 17 et 22 %, pour une moyenne de 12 %) ou d’alcoolisations ponctuelles importantes répétées (API de 27 à 37 %, contre une moyenne de 22 %).

De même, un second bloc suivant un axe Nord-Est/Sud-Est, des Ardennes aux Pyrénées, affiche des voyants inquiétants.

L’usage de cannabis se concentre dans le sud du pays (Languedoc-Roussillon, Midi-Pyrénées, et Provence-Alpes-Côte d’Azur), où les prévalences tournent autour de 12 %, allant jusqu’à 14 % en Franche-Comté (contre une moyenne de 9 %). La région PACA affiche aussi de forts taux de consommation régulière de cocaïne, ecstasy, amphétamines et poppers.
 

[[asset:image:2826 {"mode":"full","align":"","field_asset_image_copyright":[],"field_asset_image_description":[]}]]

L’alcool coule moins dans le Nord

Un territoire au nord du pays (Haute-Normandie, Picardie, Nord-Pas-de-Calais, Ile-de-France) ainsi que les territoires ultra-marins se distinguent par le cumul de prévalences inférieures à la moyenne, notamment pour l’usage régulier ou ponctuel d’alcool (de 8 à 10 % pour le premier, autour de 15 % pour le second), et la consommation de cannabis (6 à 8 %).

Enfin, les régions se situant dans la « diagonale du vide » Aquitaine, Auvergne, Centre-Val de Loire, Limousin et Lorraine ne sortent jamais des moyennes nationales.


Source : lequotidiendumedecin.fr