Herborisons un brin

Vergerette du Canada, la bonne mauvaise herbe

Publié le 21/08/2015

Crédit photo : DR

Originaire, comme son nom l’indique, d’Amérique du Nord, la vergerette du Canada (Erigeon canadensis) a envahi le continent européen et, petit à petit, le globe entier à la faveur des différents échanges commerciaux qui se sont multipliés ces deux derniers siècles. Elle a pendant longtemps été considérée comme une « mauvaise herbe », celle que l’on arrache dans les jardins avant de s’apercevoir de ses propriétés rhumatismales que la science a progressivement confirmées.

Partie utilisée

Parties aérienne fleuries

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 16€/mois

(résiliable à tout moment)