Ostéoporose

Une révolution galénique qui interroge les généralistes  Abonné

Publié le 15/12/2008
1276101084F_600x_22215_IMG_5949_1229400535406.jpg

1276101084F_600x_22215_IMG_5949_1229400535406.jpg

LES BIPHOSPHONATES, analogues synthétiques du pyrophosphate inorganique, inhibent la resorption osseuse. Ils sont très différents de par leurs propriétés pharmacologiques, leur affinité osseuse et leur puissance : ainsi l’acide zolédronique (Aclasta) a une haute affinité pour l’os déminéralisé après administrtion intraveineuse, ce mode d’administration permettant de contourner la biodisponibilité orale très faible des biphosphonates.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte