Cas clinique

Une éruption cutanée suspecte lors d’un rhumatisme inflammatoire chronique…

Par
Pr Philippe Orcel -
Publié le 27/09/2019

Atteinte de polyarthrite rhumatoïde immunopositive érosive, une patiente sous méthotrexate et tofacitinib présente une éruption cutanée vésiculeuse douloureuse…

Figure 1: Eruption vésiculeuse suite à une une allogreffe de moelle et traitement par immunosuppresseurs

Figure 1: Eruption vésiculeuse suite à une une allogreffe de moelle et traitement par immunosuppresseurs
Crédit photo : DR

Une patiente de 53 ans est suivie pour une polyarthrite rhumatoïde immunopositive érosive diagnostiquée en 2015. Son traitement comprend 20 mg de méthotrexate en sous cutané une fois par semaine et 5 mg de tofacitinib per os deux fois par jour, permettant le contrôle de la maladie avec un DAS28 à 1,8.

Elle se présente avec une éruption vésiculeuse douloureuse du flanc droit, évoluant depuis trois jours. À l’examen, il s’agit d’un zona typique. Elle a eu un épisode similaire en 2013 pour lequel elle a été traitée par valaciclovir pendant 7 jours avec succès.

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article

Déjà inscrit ?