EOS en imagerie ostéoarticulaire

Un progrès décisif  Abonné

Publié le 05/04/2012
1333590564336851_IMG_80867_HR.jpg

1333590564336851_IMG_80867_HR.jpg

DANS LE DOMAINE de l’imagerie ostéoarticulaire, la stratégie diagnostique a été modifiée par l’évolution des techniques d’imagerie en coupes, tomodensitométrie et imagerie par résonance magnétique nucléaire, auxquelles il est de plus en plus fait appel, souvent très rapidement. Le système d’imagerie biplanaire basse dose à balayage EOS est particulièrement innovant. De conception française, il est fondé sur l’utilisation d’un détecteur ultrasensible qui permet une réduction spectaculaire des doses de rayons X par rapport aux techniques radiographiques conventionnelles.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte