Polyarthrite rhumatoïde

Un inhibiteur des Janus Kinases par voie orale  Abonné

Publié le 04/04/2013
1365522729420943_IMG_101824_HR.jpg

1365522729420943_IMG_101824_HR.jpg
Crédit photo : PHANIE

Un entretien avec le Pr Jacques Morel, Montpellier

Les Janus kinases, JAK1 et JAK3 sont des enzymes impliquées dans la signalisation de nombreuses cytokines et facteurs de croissance. Le tofacitinib inhibe préférentiellement les kinases JAK 1/JAK 3. C’est dans la polyarthrite rhumatoïde que les essais thérapeutiques sont les plus avancés.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte