Testé dans la myopathie de Duchenne

Un antisens améliore un peu le périmètre de marche  Abonné

Publié le 21/04/2011

C’EST UNE petite avancée pleine d’espoir que publient des chercheurs belges, suédois et néerlandais dans la maladie de Duchenne. Grâce à l’injection sous-cutanée d’un nucléotide antisens, nom de code PRO051, ils ont obtenu chez 12 patients une modeste amélioration du périmètre de marche sur 6 minutes.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte