Quoi de neuf en gériatrie ?

Revue de la littérature  Abonné

Publié le 03/04/2015

Une étude publiée dans l’American Journal of Medicine (1) confirme l’intérêt de la mesure de la force de contraction isométrique par un dynamomètre après fracture du col du fémur (FESF). Ces fractures ont des conséquences graves : 20-25 % des patients décèdent dans l’année suivante, 10 % sont admis en institution et 30 % des patients indépendants pour la marche ne le sont plus après la FESF.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte