Risque cardiovasculaire dans les spondyloarthrites

Quelle réalité, comment l’appréhender ?  Abonné

Par
Publié le 26/04/2018
infarctus_p23

infarctus_p23
Crédit photo : SCIENCE SOURCE/PHANIE

Les rhumatismes inflammatoires s’accompagnent d’un risque cardiovasculaire (RCV) accru, très bien décrit dans la polyarthrite rhumatoïde (PR), où il est comparable à celui associé au diabète. Dans les spondyloarthrites (SpA), cette association est pendant longtemps restée moins clairement établie. Mais les études récentes ont souligné que 40 % de la surmortalité dans les SpA serait d’origine cardiovasculaire. Le risque d’infarctus du myocarde est multiplié par deux par rapport à celui de la population générale, et celui d’accident vasculaire cérébral par 1,5.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte