Diagnostic et pronostic

Quelle place pour les nouveaux auto-anticorps ?  Abonné

Par
Publié le 26/04/2018
anticorps

anticorps
Crédit photo : Phanie

Le facteur rhumatoïde (FR) a pendant longtemps été le marqueur de la polyarthrite rhumatoïde (PR). Les anticorps antiprotéines citrullinées (ACPA) lui ont depuis volé la vedette, sans toutefois le faire abandonner. Les ACPA reconnaissent des protéines du soi ayant subi une « citrullination », transformation d’une arginine en citrulline, processus physiologique qui se déclenche sous l’action d’enzymes peptidylarginines déiminases, d’origines endogène et exogène.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte