Bisphosphonates au long cours

Quel risque de fracture atypique ?  Abonné

Publié le 07/04/2011
1302140572242237_IMG_57967_HR.jpg

1302140572242237_IMG_57967_HR.jpg

UNE INCIDENCE ANORMALE et un peu en augmentation de fractures dites atypiques, du fait de leur localisation et de leur aspect a été observée ces dernières années. Ces fractures sont dites atypiques par leur localisation, sous trochantériennes ou diaphysaires, et par leur aspect radiologique : fracture non traumatique, trait de fracture transversal ou oblique (< 30°), fracture non comminutive, fracture complète d’une corticale à l’autre ou fissure sur la corticale externe.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte