À l’heure de l’épidémie de coronavirus

Que répondre aux patients ?

Par
Dr Isabelle Hoppenot -
Publié le 21/04/2020

Les patients présentant un rhumatisme inflammatoire chronique sont naturellement inquiets des conséquences éventuelles de leur maladie et de son traitement sur le risque de contracter une infection Covid-19. La Société française de rhumatologie (SFR) apporte à ces interrogations un certain nombre de réponses, qui peuvent évoluer au fil de l’accumulation des connaissances.

Accroître les mesures barrière, porter un masque et éviter les contacts directs

Accroître les mesures barrière, porter un masque et éviter les contacts directs
Crédit photo : Phanie

En préambule aux réponses à donner aux patients, la SFR, dans son document mis en ligne le 20 mars dernier sur son site internet, rappelle que les données de la littérature font défaut (1).  Mais selon l’expérience acquise dans les autres infections respiratoires, les patients avec une immunodépression secondaire à un traitement immunosuppresseur, une biothérapie et/ou un traitement par corticoïdes à dose immunosuppressive, sont considérés à risque d’infection Covid-19 selon le Haut Conseil de Santé Publique cité par la SFR.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 16€/mois

(résiliable à tout moment)