La supplémentation remise en question

La vitamine D n’est pas le remède miracle promis  Abonné

Publié le 09/12/2013
1390923912480584_IMG_117989_HR.jpg

1390923912480584_IMG_117989_HR.jpg
Crédit photo : PHANIE

LA DÉFERLANTE VITAMINE D est-elle en train de tourner court, comme le suggère le Lancet dans un éditorial titré « La fin d’un mythe ? » à propos de la publication conjointe d’une grande revue sur les multiples bénéfices prêtés à l’hormone liposoluble. Pour l’équipe dirigée par le Pr Philippe Autier à l’International Prevention Research Institute à Lyon, l’association récemment mise en évidence entre vitamine D et de multiples maladies chroniques non musculo-squelettiques ne tient pas à un lien de causalité.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte