En l’absence de preuves tangibles de son utilité

La HAS se prononce contre le dosage de la vitamine D en routine  Abonné

Publié le 07/11/2013
1386072079469662_IMG_115047_HR.jpg

1386072079469662_IMG_115047_HR.jpg
Crédit photo : S TOUBON

Serait-ce une remise en cause des multiples bienfaits attribués à la vitamine D en médecine ces dernières années ? Si la problématique n’est pas exposée en ces termes par la HAS, cela y ressemble tout de même un peu.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte