Étude EQUIPAGE

La goutte touche 450 000 Français  Abonné

Publié le 18/12/2014
1418870438571649_IMG_143595_HR.jpg

1418870438571649_IMG_143595_HR.jpg
Crédit photo : PHANIE

La goutte, pathologie encore souvent négligée, souffre de nombreuses idées reçues : elle ne toucherait que le bon vivant, ne serait qu’une pathologie articulaire bénigne du gros orteil… Pourtant, les avancées de la recherche clinique soulignent les complications ostéoarticulaires, cardiovasculaires et rénales, potentiellement graves des pathologies uratiques (lithiase urique, goutte, néphropathie goutteuse). De nouveaux traitements sont récemment apparus.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte