Biosimilaires mais pas identiques

Humira défend sa haute technologie  Abonné

Publié le 09/07/2015

Si en partant d’un médicament de synthèse à structure chimique relativement simple, il est assez facile de fabriquer des génériques chimiquement identiques qui auront les mêmes propriétés pharmacologiques et thérapeutiques, la situation est bien plus délicate lorsqu’il s’agit de « copier » un produit biologique à la structure complexe. Le principe est celui d’une équivalence de résultat thérapeutique et non d’une bioéquivalence des produits.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte